La voleuse de livres / Markus Zusak

Livre

Zusak, Markus (1975-....). Auteur

Edité par Pocket Jeunesse. Paris - 2007

1939, en Allemagne nazie. Liesel Meminger et son jeune frère sont envoyés par leur mère dans une famille d'adoption en dehors de Munich. Leur père a été emporté par le souffle d'un seul et étrange mot - le communisme - et Liesel a vu la peur d'un destin semblable se dessiner dans les yeux de sa mère. En route, la Mort rend visite au frère de Liesel.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

La voleuse de livres / écrit par Markus Zusak. 2 | Zusak, Markus (1975-....). Auteur

La voleuse de livres / écrit par Markus Zusak...

Livre | Zusak, Markus (1975-....). Auteur | 2008

La voleuse de livres / écrit par Markus Zusak. 1 | Zusak, Markus (1975-....). Auteur

La voleuse de livres / écrit par Markus Zusak...

Livre | Zusak, Markus (1975-....). Auteur | 2008

1939, en Allemagne nazie. Liesel Meminger et son jeune frère sont envoyés par leur mère dans une famille d'adoption en dehors de Munich. Leur père a été emporté par le souffle d'un seul et étrange mot, le communisme, et Liesel a v...

Combat de frères | Zusak, Markus (1975-....)

Combat de frères

Livre | Zusak, Markus (1975-....) | 2003

Un roman fort et surprenant à la fois. Un style intéressant. L'histoire fusionnelle entre 2 frères : le plus jeune ressent les choses à fleur de peau ; le plus grand les exprime... La boxe prend une grande place dans leur vie... C...

Le messager : roman / Markus Zusak | Zusak, Markus (1975-....). Auteur

Le messager : roman / Markus Zusak

Livre | Zusak, Markus (1975-....). Auteur | 2014

Ed Kennedy, chauffeur de taxi de 19 ans, est malheureux en amour et partage un appartement vétuste avec son chien. Une mystérieuse lettre va pourtant le pousser à mener une enquête trépidante à travers la ville pour retrouver son ...

Le pont d'argile / Markus Zusak | Zusak, Markus (1975-....). Auteur

Le pont d'argile / Markus Zusak

Livre | Zusak, Markus (1975-....). Auteur | 2019

Chez les Dunkar, on vit dans un joyeux bazar : sans parents, sans règles et entouré d'animaux. Cinq frères dont le quotidien n'est que fourberies, défis en tout genre, et coups de coeur. Mais aujourd'hui, le père qui les a abandon...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Saisissant 4/5

    Il est des livres qui, lorsque nous avons le bonheur de les croiser (ah ! et si la réciprocité était possible...), peuvent nous bouleverser. Ce roman m’a émue. C’est, au-delà du thème, au-delà de l’histoire et de l’Histoire, déchirant, tragique, poétique, sensible… En franchissant la porte de ce roman, en y pénétrant, je l’ai vécu "de l’intérieur", j’y ai espéré, j’y ai désespéré, j’ai été affligée, écœurée, j’y ai éprouvé et ressenti tous les sentiments vécus par chacun des personnages, toutes leurs émotions, ce qu’ils ont pu subir, ce qu’ils ont pu endurer (la peur, la faim, la souffrance physique et psychologique…). Et pourtant… on continue à croire en l’Homme et en l’Humanité et on s’imprègne de toute l’immense saveur qu’il contient. Ce n’est pas tous les jours que je découvre une "pépite". Faire parler "La Mort", actrice et narratrice de tous ces événements est atypique. Elle suit les personnages, elle attend, elle voit mais jamais ne juge, elle soulage, elle entend, elle comprend, elle est parfois attendrie, elle est compatissante, ressentant de la sympathie envers cette humanité si souvent fragile… elle est parfois plus humaine que l’humain… "La Mort" est une anticonformiste née ! Faire parler "Les Mots", les mots destructeurs, qui peuvent soumettre, conditionner, tuer, condamner, porter le tragique et la douleur, mais aussi transporter et apporter douceur, amour, amitié, bonté, beauté... acheminer rêve, réconfort, consolation et surtout libérer et élever l’âme… Découvrir la puissance des livres, des mots… leur force de transmission, leur impact sur l’esprit. Encore faut-il, pour certains, les aborder avec une grande ouverture d’esprit et conserver, toujours, sens critique et discernement. J’ai donc refermé la porte de ce roman en éprouvant une douce mélancolie à devoir quitter ces personnages et leur univers.

    par Oriane Le 19 octobre 2020 à 10:23